Revue n° HS 02Juin 2011

Programmation urbaine, socle d'un développemnt spatial durable maîtrisé

Couverture du numéro HS 02
» Revenir au Sommaire Abonnez-vous à la revue pdf Télécharger le sommaire

Composition urbaine et ses indicateurs

(page n°36, 3 pages)
Par Latifa FERAHTA
Architecte-urbaniste, Enseignant-chercheur,
Laboratoire VUDD/EPAU

L’absence de qualité du cadre bâti des tissus urbains contemporains se manifeste dans nos villes surtout en périphérie et franges urbaines. Construites à la hâte, sous la pression de la demande, elles manquent de lisibilité, d’urbanité, de cohérence spatiale et fonctionnelle et participent à la fragmentation spatiale et à l’éclatement des villes.

Face à cette réalité, les politiques urbaines de renouvellement ou d’amélioration se doivent de réagir. Intégrées désormais à la démarche de développement durable, elles militent en faveur d’une approche qualitative de l’environnement urbain. La loi n°08-151 fixe par exemple le cadre des opérations d’amélioration, dans l’objectif de promouvoir un cadre bâti esthétique et harmonieusement aménagé, mais elle reste évasive quant aux outils d’évaluation de la qualité de ce cadre, complémentaires aux règlements et prescriptions urbanistiques en vigueur. Dès lors, le Dispositif de Composition Urbaine apparaît comme une alternative en termes d’évaluation qualitative, indispensable en amont de toute action urbaine, notamment celle de la requalification.

Infos légales | Crédits