Revue n° hs 04Décembre 2012

Projet urbain, espoirs et incertitudes

Projet urbain, espoirs et incertitudes
» Revenir au Sommaire Abonnez-vous à la revue pdf Télécharger le sommaire

Le mot de monsieur le Ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme

L’année 2012 est celle de la célébration du cinquantième anniversaire de l’Indépendance de notre pays.

Aussi, le thème qui a été proposé par le Conseil du Prix National d’Architecture et d’Urbanisme est :

Architecture et Valeurs Nationale

Le Ministère de l’Habitat et de l’Urbanisme souhaitait saisir cette date anniversaire pour attribuer le Prix National d’Architecture et d’Urbanisme à des œuvres dignes de cet évènement, des réalisations capables de porter le poids de ce moment symbolique du parcours de notre pays.

Je voudrais remercier toutes celles et tous ceux qui ont fait partie des Conseils chargés du Prix National d’Architecture et d’Urbanisme, d’avoir accepté de venir nous assister dans cette tâche essentielle, d’avoir fait preuve de sens des valeurs communes, et d’avoir, finalement, fait des choix judicieux, afin que nous arrivions tous ensemble à atteindre les objectifs recherchés à travers son attribution.

 

Institué depuis un quart de siècle, mais rarement mis à contribution pour aider à ouvrir le chemin vers l’avenir, ce prix connaît, désormais, une organisation qui lui donne une véritable portée nationale, à travers la mise à contribution des autorités locales.

A cet égard, les récompenses ont été sensiblement revues à la hausse pour correspondre effectivement à la portée significative de ce Prix.

Dans le même esprit, et depuis quelques mois, nous nous sommes attelés à réexaminer les textes régissant les pratiques professionnelles en matière de maîtrise d’œuvre.

Il était, en effet, grand temps d’apporter les correctifs nécessaires aux conditions d’exercice de la maîtrise d’œuvre, dans le but de pouvoir mieux encadrer ses missions.

Nous envisageons aussi d’affiner les conditions d’accès à la commande publique en maîtrise d‘œuvre, par l’instauration d’un système juste et émulatif de classification des moyens d’études, toutes catégories et formes juridiques confondes.

Enfin, nous introduisons les révisions nécessaires dans la rémunération des missions de la maîtrise d’œuvre, afin d’encourager les professionnels à les accomplir dans les meilleures attitudes possibles.

Nous réussirons plus et mieux à bien mener ces tâches avec le concours de tous.