Revue n° 19avril 2014

Les grands projets de la culture


» Revenir au Sommaire Abonnez-vous à la revue pdf Télécharger le sommaire

Création d’un Centre de formation dédié au patrimoine bâti en terre

(page n°24)

Le «CAP terre», ainsi est baptisé le futur Centre algérien du patrimoine culturel bâti en terre. Il a élu domicile à Timimoun dans la wilaya d’Adrar. Ce centre, dont le fonctionnement et l’organisation sont fixés par le décret exécutif du 12 février 2012, a pour objectifs la promotion et la valorisation du patrimoine culturel bâti en terre. A cet effet, plusieurs missions lui sont assignées. Parmi elles, l’identification et l’inventaire du patrimoine culturel bâti en terre et des savoir-faire traditionnels liés à sa production ; l’élaboration et la diffusion des procédés techniques en matière de conservation, de restauration et d’entretien ; l’initiation et la préparation des dossiers de protection de ces biens, à l’échelle nationale et internationale.

De plus, le CAP terre a des visées scientifiques et pédagogiques. Il est en effet habilité à entreprendre les études et les recherches se rapportant au patrimoine bâti en terre. Il aura également la charge d’organiser des ateliers pédagogiques et didactiques de formation, de participer aux différentes manifestations culturelles et scientifiques, nationales ou internationales ou d’en être l’organisateur, de constituer un fonds documentaire et de créer enfin une base de données numériques.

Infos légales | Crédits