Revue n° 20Mai 2014

De l'idéation à la mise en œuvre

Revue Vies de Villes  n°20
» Revenir au Sommaire Abonnez-vous à la revue pdf Télécharger le sommaire

Compte rendu des ateliers autour du « Mal de la non-qualité dans la construction, diagnostics et prescriptions » 18 et 19 mars 2014

(page n°22, 01 page)

«Le mal de la non-qualité dans la construction, diagnostics et prescriptions» fut le thème des deux journées d’études organisées à Tikjda les 18 et 19 mars dernier.

Fruit de la collaboration de différents acteurs de l’acte de bâtir, cette rencontre à l’initiative de la Société d’Audiovisuel et de Communication et du CLOA de Bouira a également regroupé des représentants du Centre du Génie Parasismique (CGS), de l’Institut Algérien de Normalisation (IANOR) et du CTC Bouira autour de la question du manque de qualité de l’environnement bâti national.

Une «non-qualité» qui, selon les intervenants de la première journée résulterait de la non-maturation des projets, du manque de rigueur dans la maîtrise d’œuvre et d’ouvrage, mais également de l’incompétence et de la bureaucratie.

Conscients des enjeux et des incidences financières, sociales et environnementales decette «non-qualité», les participants aux deux ateliers «Conception» et «Réalisation et matériaux» organisés au cours de la seconde journée ont émis et synthétisé les recommandations suivantes :

Atelier de conception

1. Eviter la précipitation dans le lancement des projets et donner le temps nécessaire à la maturation dans le respect de la réglementation en vigueur.
2. Eviter le recours abusif aux dérogations en matière d’études et réalisation, conformément à l’article 18 de la réglementation des marchés publics.
3. Adapter la formation universitaire de l’architecte et de l’ingénieur à la réalité actuelle et les besoins du pays.
4. Restructurer la mission de maîtrise d’œuvre, en séparant la missionde l’architecte de celle d’ingénierie et encourager l’émergence d’un outil d’engineering national performant.
5. Vulgariser la mission d’assistance à la maîtriser d’ouvrage et encourager les missions d’OPC (Organisation et Pilotage de Chantier).
6. Promouvoir un habitat intégré dans le cadre du développement de la ville par une refondation des instruments d’urbanisme.
7. Reconsidérer l’autoconstruction dans ses fondements mêmes, aussi bien dans le milieu urbain que rural.
8. Revoir la loi 08/15 sur l’achèvement des constructions en l’orientant sur les aspects urbanistiques et non sur le respect des normes de construction.
9. Recréer la fonction de l’architecte de la ville et revaloriser la rémunération de la maîtrise d’œuvre.
10. Limiter le recours aux procédures dérogatoires (gré à gré) et à l’adaptation des études, notamment pour les équipements publics.

Atelier réalisation et matériaux

1. Elaborer les différents cahiers des clauses qui com- posent les cahiers des charges (CCAG, CPC) en associant les différents partenaires de l’acte de bâtir.
2. Parachever l’arsenal des documents normatifs et réglementaires relatifs à la construction.
3. Elaborer les textes réglementaires régissant la maîtrise d’ouvrage public et les rapports entre les différents intervenants dans le domaine de la construction et de l’urbanisme.
4. Encourager à la certification de la conformité aux normes des matériaux, produits et composants entrant dans la construction.
5. Orienter les organismes et laboratoires de contrôle à l’accréditation.
6. Développer les actions à grande échelle de formation pour les différents intervenants de l’acte de bâtir.

Infos légales | Crédits