Revue n° 06Décembre, 2006

Tendances architecturales

Couverture du numéro 06
» Revenir au Sommaire Abonnez-vous à la revue pdf Télécharger le sommaire Commandez ce numéro

Les bains de la vieille ville d'Alger, un patrimoine méconnu

(page n°54, 5 pages)
Dr. Nabila SEFFADJ

La ville d’Alger qui s’affirme comme une cité importante dès le XVIe siècle est l’une des rares villes algériennes à avoir conservé quelques-uns de ses bains ainsi que certains éléments de son système hydraulique. L’histoire des bains algérois, comme celle de la majorité des édifices de la ville, s’inscrit entre le XVe et le XIXe siècles.
Le nombre considérable de bains que renfermait la ville à cette époque et leur réputation sont attestés par plusieurs auteurs écrivant sur leurs pérégrinations dans la Régence entre le XVIe et le début du XIXe siècles. Mais la plupart d’entre eux ne donnent pas de chiffres précis. La première évaluation que nous possédons sur les bains d’Alger provient du témoignage du moine espagnol D. Haëdo, captif à Alger entre 1578 et 1580.

Infos légales | Crédits