Revue n° 13Décembre 2009

Esquisse du projet d'extension du Haram A'Charif: Le temps est venu de redessiner la Mecque

couverture numero 13
» Revenir au Sommaire Abonnez-vous à la revue pdf Télécharger le sommaire Commandez ce numéro

ALGER : l’exutoire naturel de la Place des Martyrs: D’ALGER ET D’AILLEURS (L’ÎLE d’AL-DJAZAÏR)

(page n°34, 8 pages)

Par Habib TAHARI
Architecte – Chercheur
Plans et illustrations : Habib Tahari

DE LA MÉDINA D’ALGER
Le levé topographique de la Médina d’Alger en 1830 effectué par le capitaine Morin révèle l’existence d’un véritable bourrelet au niveau du quartier de la Marine (pl. 01).
Ce bourrelet, haut de trois à six mètres, et situé face aux versants pentus de la haute Casbah, a constitué un barrage infranchissable pour une grande partie des eaux pluviales dévalant les pentes. De ce fait, plus de la moitié des eaux pluviales reçues par le relief vierge de la médina sont ramenées vers un seul et unique exutoire (pl. 02).
Au niveau de la médina, cet exutoire naturel correspond à l’actuelle Place des Martyrs et aux deux étages de voûtes qui la portent.
L’immense creux que ces voûtes comblent et occupent semble plus avoir été l’oeuvre patiente du temps et des eaux pluviales que celui d’un quelconque génie, turc ou romain fut-il.

Infos légales | Crédits