Revue n° 21Février 2015

Pour une sauvegarde active et participative de notre patrimoine

couverture du numéro 21
» Revenir au Sommaire Abonnez-vous à la revue pdf Télécharger le sommaire Commandez ce numéro

Palmarès du prix national d’architecture 2013 organisé par le Ministère de l’Habitat

(Page n°18, 03 pages)

Le 1er prix : Le centre des études andalouses, Tlemcen :

Situé dans le quartier de Mansourah à Tlemcen, le centre des études andalouses réalisé dans le cadre de la manifestation «Tlemcen, capitale de la culture islamique 2011», dédié à promouvoir la culture andalouse, de la poésie à l’histoire, a été confié après un concours national à l’architecte Yacine Fardeheb.

Dans l’intention de s’inscrire dans la thématique du projet, l’architecte s’est inspiré des principes de l’architecture mauresque pour nous refléter, à travers son écriture architecturale, une image de l’architecture andalouse avec ses patios, fontaines et arcades

Les différentes parties du programme s’articulent autour de patios thématiques, chacun caractérisé par un bruit et une odeur spécifiques. Ces derniers sont reliés par des «rigoles» qui font circuler l’eau à partir du bassin central jusqu’aux bassins intérieurs, technique inspirée de l’architecture de Grenade.

Quant au programme, il se compose de différentes salles de lecture, bibliothèque spécialisée, ateliers, salles de cours. En outre, le programme comprend la galerie d’exposition, une salle polyvalente et l’hébergement pour les chercheurs venant de l’étranger.

Dans sa quête de réconciliation entre tradition et modernité, l’architecte a opté pour des matériaux traditionnels tels que la tuile datant de plus de deux siècles qui donnent un cachet à la fois original et originel. Toutefois, des moyens d’actualité, comme le chauffage par le sol, les détecteurs de mouvement et d’incendie, les spots ainsi que le système de fontaines avec pompes ont été introduits.

2e prix : Siège de la banque d’Algérie à Guelma

Sur une assiette de 3600 m² dédiée auparavant au stationnement des bus et taxi, et d’une proximité immédiate du théâtre romain, s’implante le nouveau siège de la banque d’Algérie, conçu par l’architecte Boumahra Mohamed Salah sur un site comprenant des équipements publics et culturels.

Avec des traits, modernes l’architecte a joué sur les équilibres des masses exhibées sur une façade raffinée qui permet une lecture homogène et fluide. En partie seulement, puisque la clôture a été imposée, ce qui diminue de la visibilité de l’ouvrage côté rue, Dommage !

L’espace de travail a lui aussi été traité avec un grand soin, l’accueil, monumental sur double hauteur rassure et permet d’apprécier la structure du bâtiment avec le plancher caisson illuminé d’une couleur blanche éclatante.

La partie réservée aux bureaux de l’administration se singularise avec un escalier balancé, très bien exécuté et qui anime à lui seul cette partie en retrait. Cet atrium de couleur blanche avec un éclairage zénithal renforce le caractère institutionnel de cette administration.

3e prix : Les 30 logements sociaux locatifs à Benchicao, wilaya de Médéa

A 15 km du chef-lieu de la ville de Médéa se trouvent les 30 logements sociaux-locatifs à l’entrée de la ville de Benchicao, construits en maçonnerie chaînée conçus par l’architecte M. Bentouati.

Le projet s’inscrit dans la logique de la valorisation du patrimoine de la région. En utilisant la pierre comme élément constructif, il contribue à la vulgarisation des techniques de construction avec des matériaux locaux simples et accessibles à l’auto-construction ; ainsi il encourage la fabrication de bloc ou brique industriel de construction.

Le plan de masse se compose des blocs de R+1 juxtaposés, qui s’articulent autour d’une aire de jeu avec un parking cerné au centre de l’îlot d’où les appartements du rdc ont l’accès, et ceux du 1er étage sont desservis des voies périphériques pour assurer une entrée individuelle pour chaque appartement, une exigence du maître d’ouvrage.

La configuration de l’espace s’est faite selon une hiérarchie spatiale, du public au semi-public, vers le privé afin d’assurer une convivialité et le bien-être des locataires ainsi qu’un meilleur contrôle et appropriation de l’espace.

Infos légales | Crédits