Revue n° 21Février 2015

Pour une sauvegarde active et participative de notre patrimoine

couverture du numéro 21
» Revenir au Sommaire Abonnez-vous à la revue pdf Télécharger le sommaire Commandez ce numéro

LA CASBAH D’ALGER, LES ACTEURS ET L’INITIATIVE CITOYENNE

Pr. Larbi ICHEBOUDENE, sociologue
(Page n°54, 04 pages)

De nos jours, la Casbah continue d’être l’objet de discours laudatifs, où souvent s’expriment la nostalgie de ses citadinités et son histoire. Alors qu’il s’agit d’une œuvre urbaine historique à sauvegarder, cette ville – dont les premiers éléments d’agglomération remontent à 30siècles – était, à l’époque coloniale, un quartier «qui protège du monstre», c’est-à-dire de la ville coloniale (Berque, 1970). De nos jours, le discours nourri voile un présent précaire que qualifient les outrages du temps et des hommes. Le constat est que depuis la ville moderne qui lui tourne le dos aux institutions en charge de sa sauvegarde et de sa réhabilitation, la Casbah connaît des résultats peu convaincants sur le terrain.

Infos légales | Crédits